Destin (de Léon du) Noiraud

Description

Style musical

Destin (de Léon du) Noiraud est un projet musical dont le style peut être décrit comme du “métal fatal”, terme dérivé de l'anglicisme: “doom metal”. Voici une description de ces adjectifs (pour clarifier cela):

  • “metal”, que l'on peut aisément trahir (traduttore, traditore) par “métal” (puisque la racine est la même) est un style musical caractérisé par (ad minima) des guitares distordues (ce qui donne un son “métallique”);
  • doom”:
    • ici, définit un sous-genre de “métal” (mais, pour mieux comprendre de quoi il s'agit, il faut savoir d'où vient ce mot, voici:)
    • d'après ce que j'ai retenu d'un dictionnaire anglophone (et je vous laisse trahir à votre convenance), ce terme désigne (à peu près par ordre d'usage de sens):
      1. a terrible destiny;
      2. an undesired fate originating from a danger that looks like being inevitable or from an impending severe event;
      3. a feeling tied to a danger that is impending or even dark or despairful;
      4. death;
      5. the Christian judgement day;
      6. an artistic representation of the Christian judgement day;
      sens obsolètes (et dont il me semble que les sens actuels découlent):
      1. a law;
      2. a judgment or a decision;
      3. a sentence or a penalty in case of illegal behaviour.
    de mon point de vue, le sens à donner à ce sous-genre musical peut correspondre à un peu toutes ces définitions (et même celles qui sont maintenant obsolètes); pour autant, je préfère utiliser le terme de “métal fatal” afin d'éviter d'utiliser un anglicisme.

Du nom du projet

Tout d'abord, sachez qu'il y a deux nom pour ce projet, en effet, son nom vient en partie d'une trahison qui est problématique, ainsi, vous pouvez également accéder au présent site par son autre nom: Destin de Léon de Noiraud.

Léon du Noiraud” (qui, pour la même raison, à deux noms et deux adresses pour son site), c'est “le” nom d'un autre de mes projets n'ayant rien à voir, mais qui partage, tant avec le présent projet qu'avec mon pseudonyme (Lèyon di li Neûris′), le fait de contenir des trahisons de mon nom.

Enfin, destin (lié à la noirceur du “noiraud” de mon nom) se rapporte au côté fatal du sous-genre de métal qui constitue le style musical de ce projet.

Me concernant

Mon activité dans ce projet

  • Temps qu'à présent:
    • auteur des paroles (qui doivent être retraduite pour cause d'un mauvais choix de langue au départ);
    • compositeur de la musique (en cours de composition);
    • auteur, créateur et mainteneur de la présente page;
  • à l'avenir:
    • si tout vas bien:
      • chant;
      • guitare;
      • guitare basse;
      • clavier:
        • pour sons échantillonnés et probablement, synthétisés (les deux pouvant éventuellement être aussi contrôlé par d'autres moyens qu'un clavier maître, moyens qui seront précisé le cas échéant);
        • piano (si j'ai les moyens et de faire réparer et de faire ré-accorder le piano familial, et s'il m'est possible de l'enregistré dans un environnement sonore adéquat);
      • flûte à bec;
      • batterie;
    • si je compose pour cette instrument (ce qui est probable):
      • cithare;
    • si j'apprends enfin cette instrument en ma possession qui traîne depuis quelques années:
      • trombone à coulisse;
    • si j'apprends à jouer sur des instruments à cordes frottées (sinon, ce sera par sons échantillonnés et ce le sera, en tout cas, tant que je n'ai appris à jouer sur ces instruments, quitte à réenregistrer par la suite lorsque j'aurai appris cela):
      • contrebasse;
      • violoncelle et
      • octobasse (si vraiment j'ai les moyens, ne fusse que d'en louer une pour l'enregistrer).

Emplacements

Né dans la principauté épiscopale de Liège (ou presque), hélas expatrié dans un faubourg d'un château du comté de Hainaut (ou presque) et, actuellement, pire encore, après avoir été assigné à résidence par l'état pour cause de pseudo-pandémie sans pour autant avoir la maladie en question (due un certain virus à couronne) et encore moins avoir quelque responsabilité que ce soit ni dans l'existence de cette maladie (qui vient de Cathay; ou presque), ni dans sa diffusion (puisque n'ayant jamais été atteint par celle-ci et si c'était un jour le cas, les mesures protogalactiques en usage avant les mesures prisent par l'état pour cette pseudo-pandémie étaient bien suffisantes! Nom di djap!), je suis bloqué dans ce faubourg alors que je voudrais le quitter.